top of page

LA BALLADE DES PERDUS

"La ballade des perdus" avec 2 "L", car la pièce se veut une évocation plus onirique que réelle. Même si tout dans les personnages relève de la dure réalité de la rue, ceci reste empreint de tendresse et de poésie au travers de leurs évocations et respire la gaité malgré le dramatique de leur situation.

Mais cette ballade reste avant tout une comédie lègère qui nous emporte ailleurs, entre rire et horreur!

Première présentation en public réalisée le 20 janvier 2024!

Vivantmag l'a vu

et Christian de Héricourt nous a magnifiquement photographiés, merci à lui!

"

Web_LA _BALLADE3_DES PERDUS008.jpg
Web_LA _BALLADE3_DES PERDUS046.jpg

La ballade des perdus

« Invisibles ? Est-ce qu’on a de gueules d’invisibles ? »

Pour Herbert et Paolo, deux SDF qui ont élu domicile dans un parc de la ville, c’est chaque jour la débrouille pour se nourrir, et pour avoir chaud au coeur comme au corps.

 

Compagnons de misères, ces invisibles se soutiennent mutuellement, s’agacent aussi dans une langue qui évoque celles de Michel Audiard ou d’Alphonse Boudard, ou évoquent le passé avec nostalgie et humour, dans un quotidien sans surprise, quand une découverte macabre va bousculer leur existence .

 

Comment ces deux pieds nickelés vont-ils pouvoir profiter de l’aubaine que leur apporte cette découverte sans qu’on les soupçonne ?

bottom of page